Photographe Paris 4 : photos de mariage, grossesse, bébé et portraits

La photographie, une passion

C’était à l’âge de 15 ans que je commençais à apprécier ce qu’est l’art de la photographie. Je me souviens jusqu’à maintenant du cliché qui m’a vraiment marqué l’esprit à cette époque. C’était une photo des enfants mourant de faim en Afrique. Une chose est sûre, l’émotion était là. En effet, dès le premier coup d’œil, différentes sortes de réalité m’ont été révélées à travers cette unique photo, des choses que je n’aurais jamais pu penser avant. C’est à ce moment-là que je me suis rendu compte qu’on peut exprimer beaucoup de choses par le biais d’une image. La photographie est bien plus que je le crois. Je me disais : « J’aimerais avoir aussi mon propre appareil photographique, un jour. » A l’époque, le sujet qui m’intéressait était le reportage, de rue, de guerre. Les reporters et une revue qui portait ce nom, disparue depuis.

une reportage pour Oxfam Guatemala sur des projets de femme

L’art photographique

2 ans plus tard, après un travail d’étudiant l’été,j’ai pu acheter mon propre appareil et je l’ai toujours, qui fonctionne. En étant autodidacte, j’ai approfondi par mes propres moyens ce qu’est l’art de la photographie. Je commençais à mon tour aussi à prendre des photos même si c’était d’une manière exagérée. Comme on dit, on s’améliore en faisant des erreurs. Je prenais en photo tout ce qui passait autour de moi, depuis les gestes futiles de mes amis jusqu’aux moments forts passés en famille, en bateau ou dans la rue. Grâce aux clichés que j’ai pris, j’ai maintenant la chance de pouvoir me remémorer ces instants-là. C’est également une autre manière, plus vivant de raconter des histoires à mes enfants et je suis resté passionné par le reportage.

une reportage pour Oxfam Guatemala sur des projets de femme

Un métier

J’avoue, la photographie, c’est une passion qui est devenue un métier pour moi. Je me souviens très bien de ma première séance de photographie mariage, je n’ai raté aucun des moments forts de cet événement. Même s’il est difficile de trouver la perfection, j’étais fier de satisfaire les jeunes mariés. Depuis ce jour-là, ils me contactaient toujours pour quelques séances de photographie couple, toutes les semaines. Ce que j’apprécie le plus, c’est la confiance que ce couple m’accorde. En effet, prendre une photo, ce n’est pas si facile qu’on ne le pensait. Il faut avoir une irréprochable précision pour ne pas rater un petit geste qui ne dure que quelques secondes, mais surtout pour avoir ce flaire du bon moment à capter, à anticiper. C’est à ce moment qu’on peut connaître les vrais talents d’un photographe. Jusqu’à maintenant, ce couple étranger est devenu des amis et, me contacte encore pour une photographie grossesse, et ce, depuis six mois. Et oui, ils attendent un enfant. Et c’est parti pour une nouvelle aventure.

reportage american hospital
reportage american hospital