Etre un photographe grossesse et maternité

 

C’est avant tout une passion, on ne choisit pas de devenir photographe de grossesse, un jour on le fait par hasard, pour rendre service car un client que l’on a connu autrement le demande. Finalement, on est fier de voir la maman ou les parents attendris devant les images. Puis on fait une deuxième fois des photos de ventre rond, puis encore et finalement on apprécie et ça devient une passion. Etant papa de 4 filles (superbes) avec 2 mamans, je suis un peu passé par les différentes étapes, avant vous, surement… je sais ce qu’est le plaisir de poser l’oreille pour l’écouter, lui parler à travers le placenta, faire des bruits avec la bouche (on est vite gâteux.. je sais) et puis lui poser un casque sur le ventre et lui faire écouter de la musique.. et là elle se mit à bouger. Alors j’ai recommençé plusieurs fois, toujours avec le même morceau (Michael Sambello, maniac..) et un jour, quand elle se tenait à peine debout je mis le morceau que j’avais un peu arrêté d’écouter, sur la platine. Nastasia (c’est son nom..) s’est mis à se dandiner, j’arrêta la musique alors elle s’arrêta, je remis la musique, elle recommença.. !! ça, je ne suis pas prêt d’oublier. Être photographe de maternité, c’est faire les photos de la future maman mais aussi du papa, c’est faire des photos de couple heureux qui attendent un évènement important. Alors on doit voir la lueur qui brille dans vos yeux, vos regards échangés,ces caresses, l’intimité dans laquelle je m’immisce discrètement. Ce que je veux c’est que vos enfants, bien plus tard, voit ces photos et disent.. »wahou.. ils sont vachement beaux… » ils diront surement d’autre choses que j’imagine assez facilement…

La méthode pour y arriver ? pas compliqué en fait, vous mettre en confiance, avec moi on prend son temps, on fait ce que vous avez envie, je ne force jamais dans une direction qui ne vous plait pas. On met de la musique, on papote bidon…je vous explique la lumière, la façon de bouger (pas de poser !! de bouger les mains, le ventre……), on fait quelques photos tests, on les regarde. Puis si je vois que ça « prend », je vous laisse aller, je vous suis, on essaye d’autres choses: avec du tulle si vous avez envie, du clair obscur pour silhouetter votre ventre rond, vos seins… Puis on fait venir le papa, et là la magie opère, vous êtes tous les 3, j’ai plus grand chose à faire, juste appuyer su rle déclencheur de temps en temps. Vous vous susurrez des trucs à l’oreille, le papa met ses mains sur le ventre, lui fait des caresses, le bidon bouge !! la maman a l’air heureuse…là les photos seront jolies. Quelquefois, je ne déclenche plus et je n’ose vous arrêter, rompre ce moment de douceur… Quelques mois ou années après vous pourrez toujours regarder les tirages des photos ou le livre de naissance que l’on aura fait ensemble, y ajouter des notes, je peux laisser des pages blanches, vous collerez plein de petites choses, ça deviendra un vrai album qui vit..
ça serait bien non ?

Leave A

Comment