Les tarifs ou le prix d’un photographe de mariage (pas cher, cher ou encore exhorbitant), voilà un sujet de discussion intéressant, quelquefois sujet de discorde.. en tout cas quand il n’y a pas de professionnel à proximité. Je veux dire de photographe de mariage professionnel…je vais vous donner ma vision des choses plus loin mais quelque soit l’avis que l’on a, il y a des points importants à avoir en tête.

Dans « photographe de mariage professionnel », il y a 3 mots importants et c’est là que l’on va s’arrêter quelques instants…

Photographe:
Ce n’est pas celui qui fait juste que d’appuyer sur un bouton de déclenchement, on ne s’improvise pas photographe, merci à tout ceux et celles qui viennent me raconter leurs histoires désenchantées pendant les cocktails et qui me renforce… La photographie est artistique, oui c’est un art, on a tendance à l’oublier à l’heure du presse bouton Iphone, avec forcément un peu de détournement de la réalité. Dans le cas du mariage, c’est de se focaliser sur les instants, les petites tranches de vie « importantes » de quelques secondes qui mises bout à bout vont refléter votre journée de mariage.
C’est avoir un regard imaginatif pour mettre en exergue un moment particulier par un cadrage ou un axe de prise de vue peut être inhabituel mais qui met en valeur la scène ou le sujet.
Forcément il y a des partis pris, des façons de faire qui font qu’ un style se dégage, non? alors passez au photographe suivant.

Si en regardant les images vous ne voyez rien de particulier, si après avoir visionné les diaporamas du site de votre photographe présumé, il n’y a rien qui se dégage en terme de style (Noir et Blanc ou couleur, ou les deux, peu importe) alors fuyez.
Si vous dites « c’est sympa », alors passez au suivant, ça ne doit pas être seulement « sympa », ça ne suffit pas, on parle de votre mariage, pas de vos vacances à la mer.

Je ne ne vous parle pas de diaporamas au hasard, celui ci consiste en une suite de photos sur un fond musical. L’ensemble n’est pas anodin car la suite de photo est d’au moins 60 à 80 images, on est loin de juste 10 photos pas trop fades, ou plus… il doit former un résumé de la journée, sans trou, ce qui implique que le photographe est capable de rester concentré toute une journée entière, soirée incluse, à capter les instants. A la fin, vous devez avoir l’impression d’y avoir été, d’avoir participé, ce la veut dire que le photographe doit avoir été à l’intérieur et pas travailler caché, ça veut dire proposer des points de vue: depuis le marié, des yeux de la mariée, depuis le regard du papa, des enfants (on se baisse svp), d’embrasser l’ensemble et la seconde d’après de s’attacher à un détail en particulier. Le regard de l’être humain est circulaire, les photos doivent vous le faire ressentir également.

Mariage:
Oui, un mariage a ses rites, ses coutumes (quelque soit la religion, ou pas d’ailleurs..) on se retrouve, on se fait des bisous, on se passe des anneaux, on fait tchin-tchin ou Za zdarovié (je vous laisse chercher la langue) mais aussi tout ce qu’il y a avant, après, entre… ce n’est pas juste quelques moments où on fait des photos; une pasteur, qui n’est pas de mes amies.., un jour me dit « vous savez, les moments importants c’est l’entrée, les anneaux, les registres, je vous demande de vous placer ici… » je lui rétorque alors « ah oui, et entre il se passe rien ?… », à son regard et au blanc qui a suivi j’ai senti qu’elle avait compris et elle m’a laissé faire.
Comme je le disais avant, varier les axes et les cadrages cela implique de se déplacer et plutôt beaucoup, mais discrètement, toujours. C’est là que l’anticipation entre en ligne de compte, prévoir ce qu’il va se passer, se replacer (comme au squash, on se replace au centre, vous riez surement mais on est pas loin de la vérité). Avec l’expérience, c’est automatique, on le fait sans s’en rendre compte.

Professionnel
Je vais tout de suite dépassionner le débat, on va éviter de parler pro, semi pro, quart de pro, presque pro, ex pro ou futur pro.
Un professionnel:
-commence par vous connaitre
-comprend ce que vous souhaitez
-connait ses limites
-est capable de dire « je ne suis pas le photographe qu’il vous faut »
-vous vend (il ne donne pas, ne brade pas, ne fait pas les soldes en période préfectorale et fait ce qu’il sait faire (des fois ça ne recouvre pas 100 % de ce que vous souhaitez, mais il vous le dit)
-vous dit ce qu’il va faire et le fait
-anticipe les aléas

mais aussi:
-est capable de réagir dans des situations délicates: ah oui, l’église est vraiment, mais alors vraiment sombre (ou alors le prêtre/pasteur vous jette un regard chargé des flammes de l’enfer dès que vous bougez une oreille)
-il n’était pas prévu de photos de groupe (les mariés n’en veulent pas) mais la pression de l’instant et de la famille fait que « … va falloir y aller », il est déjà tard et le soleil baisse, baisse…
-être capable de dire non et proposer une autre solution ! (je ne ferais pas de photos devant cette mairie, c’est trop laid, on les fera tout à l’heure et ailleurs…c’est du vécu)
-vous donne des conseils
-à un savoir faire « pointu » qui lui vient de son expérience

« Les tarifs, les tarifs!! »
Arrivé jusqu’ici (merci d’avoir fait l’effort) vous voyez déjà mieux à qui vous vous devriez avoir à faire… maintenant on va parler tarifs car c’est le sujet qui vous occupait au départ. C’est vrai que maintenant on laisse la part de rêve de coté, on remplace l’image de « la mariée qui court (au ralenti) sur la plage vers un soleil couchant sur lequel se détache la silhouette de son prince charmant avec une bouteille de champagne à la main et un fond de musique chabada ou rock (c’est selon votre tendance, chabada c’est « photo de couple » et rock c’est « Trash The Dress ») pour le regard bleu acier (ou déconfit, c’est encore selon..) de votre comptable lors du calcul de TVA pour le trimestre.

Car oui, déjà et c’est la réalité quotidienne, il faut bien soustraire nos 19,6 de TVA (sauf ds le cas des Autoentrepreneurs, mais c’est un autre sujet et là ça deviendrait vraiment soporifique). Pour définitivement quitter le glamour, ça vaut pour les futurs mariés comme pour les futurs confrères qui vont se lancer en AE… j’ajouterais:

-les frais de production du mariage (livres, tirages…)
-les amortissements des matériels photos (compter 40000 déclenchement rien que sur les mariages pour un boitier, c’est beaucoup…)
-l’informatique tous les 3 ans (ou moins), car on dépense beaucoup plus en « outils » avec le numérique que l’argentique (le contraire est un mythe)
-le stockage
-les formations (hé oui , on est toujours perfectible)
-la communication commerciale
-les frais de locaux
-les frais administratifs (matériel de démo à refaire régulièrement, comptable, déplacement….)

Bref et pour arrêter l’énumération… il ne reste qu’environ 30 à 40 % du prix de vente initial, vous pensez que pour une journée de travail c’est pas mal… oui , mais non !

Car une journée de jour J se traduit par (en fonction de la vitesse et des méthodes de chacun(e)):

-2 à 4 heures de sélection (il faut choisir parmi les 1500 -2000 ou plus photos prises)
-4 à 8 heures de traitement des photos, vous savez pour faire ses jolies couleurs, les belles teintes, ces cadrages originaux Carrément Filmesques 😉 …
-2 à 8 heures de mise en page de livre et ce beau diaporama associé
-2 à 4 heures de tâches administratives diverses et variées (rendez vous, coup de fil, suivi des fournisseurs en retard etc etc…)

Au final, on ajoutera de 10 à 24 heures en plus de ce jour J. Je vous vois faire le calcul…donc disons 2000 de base (pour faire rond), reste 600 que je divise par 4 (oui 4 jours au total) et ça fait.. 150 € par jour. Je vous entends faire le calcul suivant.. c’est de multiplier par le nombre de jour dans le mois. Ah oui, mais non ! car les mariages ce n’est pas toute l’année. Vous pouvez passer de 4 jours à jours par mariage, si vous voulez, mais ça ne change pas grand chose au final.
Vous noterez que si ça va plus vite, c’est mieux… moins de traitement ? moins de jolie mise en page ? moins de sélection ? vous êtes sur que c’est ce que vous voulez, c’est mieux pour qui finalement ? surement pas pour vous quand vous allez regarder vos photos d’un air attristé en pensant « je voyais pas ça comme ça ».

Si vous êtes encore là, je pense que vous avez compris le sens de mon article:

-un paquet de jolies photos qui touchent au cœur (pas juste 2 photos de portraits bien posés) c’est de l’expérience avec pas mal de travail (avant pour avoir l’expérience et après pour « magnifier » l’image)
-la qualité c’est du temps
-le mariage est une spécialité qu’on doit aimer pour le faire « bien »
-le mariage c’est de l’inspiration

Maintenant à vous de faire votre choix de photographe, regardez ses reportages, parlez de son approche avec lui, alors.. vous vous y voyez ? ça vous parle ? ça vous émeut ?

Je vous propose de compléter votre réflexion par l’excellent article de mon confrère photographe de mariage, Bruno Mayor, basé en, Corse.

Un petit ajout humoristique qui vient de l’ISPWP à laquelle j’appartiens, voici un petit article sur l’oncle Bob, mais si, mais si, vous le connaissez, c’est sur…

on parlait de quoi déjà? du prix, ah oui le prix ! et si on parlait photo ?

Leave A

Comment

7 Août 2010
Joliment tourné et je ne peux qu'être d'accord avec tout ceci. La photographie de mariage véhicule de l'émotion, des instants et cet oeil s'acquiert, se perfectionne... Parlons photo effectivement, les choses seraient tellement plus aisées.
Répondre
bianchi
7 Août 2010
tout a fait d'accord avec tout ça. Juste un petit exemple: Il ya 3we ma fifille préférée, (la seule :) a convolée en juste(?)Noce Elle a pris comme photographe officiel un jeune débutant installé en autoE, prix 400€ la journée (certes c pas cher). Bien sur j'avais un doute, surtout au vu de son matériel (350D+kit) mais bon, c'était pas le jours où la miss allait m'écouter.. Résultat a peine 150 photos, dont peut être 30 d'exploitables, les photos de la soirée, totalement sousex (forcement avec le flash incorporé) etc. Bref avec mon7D, mon 24/70, et mon 430EX j'aurais fait 100fois mieux....mais, ce n’était pas le jour. Bien sur ce jeune photographe a fait tirer tout ça chez Photoweb, sans incorporer de profil approprié..Mais de toute façon cela n'aurait rien rattrapé. Résultat une belle journée aux photos ratées et grosse colère de la fifille, mais trop tard. Je vous rassure, j'ai quand même sortis mon 7D a plusieurs reprises, mais ce jour là j'avais quand même autre choses a faire Alors, un petit conseil aux futurs mariés, si vous voulez faire des économies pour votre mariage, cherchez a en faire ailleurs que sur les photos, car cette journée est unique....et irrattrapable... vive, et longue vie aux vrais pros de la photo de mariage..... Bruno
Répondre
    7 Août 2010
    merci de ce témoignage Bruno, bien embêtant pour votre fille. Mais c'est souvent une réalité, les gens n'osent pas en parler de façon public.
    Répondre
10 Août 2010
J'ai envie de dire : "Amen" !
Répondre
    11 Août 2010
    merci mon frère.
    Répondre
Laurent
11 Août 2010
Il faut se battre pour un prix mais je crois qu'avant tout il faut éduquer une génération entre l'image et la photographie... On déclenche! une image On regarde et on déclenche! Une photographie! Et on pourra mettre 2000 euros devant un beau reportage photo, Ce n'est plus la qualité qui fera venir le chaland. Il faut que la profession communique sur l'art de prendre des photos. La difficulté de réussir des photos en église, la technique de réaliser des photos de préparatifs, réussir de belles photos d'ambiance de fin de soirée... Il y a assez de photographe (encore) pro en France pour réaliser une campagne publicitaire, pour labelliser un travail, pour valider une charte, pour fixer des barèmes de prix du reportage... Et bien d'autre chose! Parlons de nous et de notre métier... Les chambres, les syndicats, les maisons d'artistes ne font rien pour parler de notre métier. Qui en parlent?... Les associations d'amateurs à travers des festivals, des concours photos, des expositions... La profession est aujourd'hui menacé par l'amateurisme et son accès facile au numérique. La photographie c'est peindre avec la lumière... Le photographe sait ou trouver de la lumière quand il en manque à travers son œil, son matériel... Mais il doit aussi savoir quoi faire quand il en a trop. Alors oui je suis d'accord avec cet article. Les reportages pro à 200€ le samedi sur CD, ça commence à bien faire. Merci de m'avoir lu Un photographe
Répondre
    13 Août 2010
    Merci Laurent de cet avis sur la photo de mariage, c'est jamais évident pour tout le monde. On a besoin d'expliquer encore et encore.
    Répondre
18 Août 2010
Tres belle mise au point,je suis entièrement d'accord avec toi Merci
Répondre
Claire
18 Août 2010
Il est vrai que la prise de vue est un moment évident pour les mariés, mais que le temps de préparation, le tri des photos, le post-traitement, la réalisation de livres, de tirages, de galeries web et de diaporama n'est pas forcément quelque chose de tangible pour eux.
Répondre
    25 Août 2010
    Merci Claire, c'est vrai qu'il est nécessaire de rappeler qu'aujourd'hui une photo se "produit" et le travail si il est fait avec soin prend alors du temps. On a tendance à oublier qu'au temps de l'argentique les tirages manuels étaient fait avec soin et chaque photo prenait du temps. On a gardé en tête que la période industrialisée du clic et du tirage à la va vite.
    Répondre
Jean
18 Août 2010
Un photographe de mariage en Autoentrepreneur, c'est quelqu'un qui ne s'est pas bien renseigné.....
Répondre
Domroese
29 Août 2010
Je me permets de reprendre un commentaire de bianchi sur le choix du matériel. Il y en a aussi assez de ces photographes qui pensent que seul un boitier pro et un objo estempillé "L" peut faire la différence. Ce n'est pas une bonne chose que de critiquer par rapport au materiel . Si le boitier permets de pousser et d'épauler la créativité du photographe, c'est avant tout lui avec son point de vue, son regard, sa capacité d'adaptation et ses connaissances qui feront une différence. Et à contrario on peut avoir un 7D avec un 24-70 , des connaissances en photographie, post traitement et raté les photos de mariage car aussi pointus soient nos connaissances, ce sont les mariés quïls faut convaincre et emouvoir et pas notre ego. Alors oui pour les petits boitier expert et leurs kits et oui pour les gros boitier pro ( c'est mieux ) mais non aux mauvaises excuses.....
Répondre
    29 Août 2010
    Tout à fait Michael, c'est fort vrai. il faut le juste matériel à sa façon de travailler.....
    Répondre
29 Août 2010
merci pour cette article fort interessant yoyoh
Répondre
Ambre
29 Sep 2010
Bonjour Jacques, Petit commentaire utile que je transmettrai aux personnes qui ne comprennent pas forcément le prix de la prestation... Et à de futurs mariés amis Pour nous, pas besoin, on était déjà conquis! A bientôt Ambre, pas une pro, juste une future mariée déjà ravie par la love cession
Répondre
29 Sep 2010
Bonjour! C'est la première fois que je viens sur ton blog et je suis fascinée! En réalité je suis passionnée par la photographie(je tiens un blog de mode et de photos) même si cela fait seulement un an que je pratique cet art pour mon propre plaisir.(et oui je suis très jeune (21ans)). Je suis tout à fait d'accord avec ta définition de la photographie! Ah! Que ça fait du bien de trouver quelqun qui pense comme moi à ce niveau là! ;) Oui la photographie est bel et bien un art puisque même quelqu'un qui aurait été très bien formé ne peut s'improviser "photographe": il faut un regard artistique sur le monde,ressentir chaque chose, chaque atmosphère, être attentif à toutes sortes de petits détails, et imaginer comment les mettre le mieux en valeur au travers de cadrages originaux, de jeux de lumieres, de bokeh... Bref tout à fait d'accord avec ce que tu dis!! :) Et puis j'ai bien ri! Ton style d'écriture est bien sympatique. C'est très agréable. J'ai ri aussi quand j'ai vu le "on se baisse svp" pour les enfants. ;) Et oui trop peu de photographes ont compris qu'il fallait bouger! Effectivement, comme au squash, on est toujours en mouvement, alerte au moindre détail et en anticipant la scène afin d'avoir le temps de se déplacer et d'ajuster son cadrage! Bref encore une fois: complêtement d'accord avec toi!! :) Ah ça me fait chaud au coeur et me confirme un peu plus cette passion que j'ai en moi! Sur ce, je vais encore "travailler" pour me perfectionner! :D Bonne continuation! (et désolée pour le pavé! :/ )
Répondre
29 Sep 2010
En cas, j'y pense, si tu as le temps tu peux passer vite fait sur mon blog: http://poutchinette.wordpress.com Bon comme je l'ai dit c'est aussi et surtout un blog de mode donc la plupart des articles ne te concerneront pas... mais les deux derniers ne sont que des photos de mon week-end... si tu le souhaites, tu peux me dire ce que tu en pense (l'avis d'un pro est toujours bon à prendre!) Par contre s'ajoute à ça un petit problème technique survenu il y a une semaine: une supression malencontreuse de photos qui du coup m'a fait perdre près de la moitié de mon blog!... Mais je m'apprête à acheter un nom de domaine et à repartir sur de bonnes bases. Bonne continuation (Ps. Certaines de tes photos m'ont mis la larme à l'oeil! J'adore ton travail!)
Répondre
    30 Sep 2010
    Merci Pourchinette... je vais passer..
    Répondre
Niko
27 Oct 2010
Salut, Passionné de photo depuis des années, je me lance doucement professionnellement (en AE pour le moment...). Ca a été un vrai bonheur de découvrir: -Tes photos que j'aime beaucoup et dont mon style te rejoint. -Ton blog plutot bien foutu :) -De voir que tu as été reconnu par des pairs et là chapeau! Je sais que c'est loin d'etre simple. -Cet article me rassure, ca fait des mois que je me renseigne sur les différentes approches/formules etc et en conclusion (mais sans beaucoup de pratique) se dessinait ce que tu décris. Tu as su mettre en forme mes pensées/projets et je me sens moins seul. Au plaisir de te rencontrer un des jours dans la vie ou sur la toile . Bonne continuation ;)
Répondre
22 Nov 2010
Merci d'éclairer le public sur le temps et l'investissement que prennent vraiment un reportage de mariage! Et je suis bien d'accord aussi avec Laurent : pour reprendre un terme ancien, une "corporation" des photographes serait vraiment utile pour rendre à notre métier ses lettres de noblesse. En France cela serait possible, mais en Belgique où j'habite, je crois que c'est une mission impossible! Dommage...
Répondre
29 Jan 2011
comme on dit dans mon pays: parole sainte!!!
Répondre
Mélanie
30 Mai 2011
Bonjour Jacques, je viens de découvrir ce blog par la mariée aux pieds nus et je dois dire que c'est une véritable coup de coeur (et même le premier). Tu retransmets des ambiances qui sont tout simplement magique. Alors oui, je serais prête à mettre le prix dans la prestation photo de mon mariage quand on voit ce que tu es capables de capter comme moment. Et cet article est intéressant, on se rend compte et il remet les choses au clair ;)
Répondre
27 Mar 2013
Clicking Here... tarif photographe mariage - photo pas cher | Magic Flight Studio...
Répondre
prelle
14 Déc 2014
Bonjour je recherche un photographe pour mon mariage qui auras lieu le 25 avril 2015 à 15h30 à vitry sur seine
Répondre
5 Fév 2015
Bonjour Jacques! J'ai reculé loin dans vos "post" de votre blog et je suis arrivé sur ce billet. Lorsque j'ai terminé de vous lire je peux officiellement vous confirmer que le métier de photographe de mariage est l'un des métiers les plus exigeants, car tous reposent sur vous lors du grand jour J. personnellement le lendemain d'un mariage je suis toujours au repos à la maison.
Répondre
TOURAUD
15 Fév 2016
bonjour, nous nous marions le 03 juin 2017 à Chatenay-Malabry (92) et nous souhaiterions vous rencontrez afin de savoir ce que vous pouvez nous proposer. merci pour votre retour, bien cdt, Audrey TOURAUD
Répondre